Des discussions excellentes et intéressantes nous ont quittés mais un peu de La Havane est resté coincé dans son cœur.


Jorge